Photos used for the graphic: Andrea Brusa, Marco Piraccini, Sandro Niboli

VIDEOS SOUS-TITRES FRANÇAIS


SAI CHE - SAIS-TU QUE


Sais-tu que
je suis retourné voir 
l'endroit où nous allions ensemble
là où il pleuvait avec le soleil

mais non
qu'il n'y avait plus cette sensation
de joie sereine
souviens-toi comment c'était
tout brillait
je te voulais
tu me voulais

nous étions vraiment heureux avec peu
n'avaient d'importance ni le comment ni le lieu
sans faire les géants et se jurer pour toujours
mais d'une façon ou d'une autre l'espérer au fond

sais-tu que
j'ai cherché un moyen
pour oublier
mais contre il y a mon amour pour toi
qui est encore plus grand que moi

et il n'y a pas
une raison pour ne pas revenir ensemble
qui semble plus forte que toutes les fois
pour toutes les fois que
je t'ai voulu
tu m'as voulu

nous étions vraiment heureux avec peu
n'avaient d'importance ni le comment ni le lieu
sans faire les géants et se jurer pour toujours
mais d'une façon ou d'une autre l'espérer au fond

avoir tout fait pour ne pas rester à la porte
et se retrouver seul avec le peu qu'il reste
se réfugier dans un lieu loin du monde
où semble infinie même une seule seconde

de l'amour qui reste
et du temps qui passe

crois-moi je cherchais un moyen pour oublier
oublier de t'aimer encore
mais il n'y a pas de règles que tu puisses suivre
pour laisser couler

c'est plus fort que moi

nous étions vraiment heureux avec peu
n'avaient d'importance ni le comment ni le lieu
sans faire les géants et se jurer pour toujours
mais d'une façon ou d'une autre l'espérer au fond

c'est l'amour qui reste
quand le temps ne passe pas
et tu restes à la porte

avec l'amour qu'il reste


                                   SOLO DUE SATELLITI - QUE DEUX SATELLITES




Dans quelle partie du corps
Pourrions-nous nous rencontrer
Sans aller loin
Pour pouvoir nous effleurer

Je t’ai reniflé les mains
Et j’ai senti que tu m’aimes
Je t’ai baisé sur les yeux
Et maintenant tu me reconnais

Comme quand j’avais envie
De te rencontrer même par erreur
Le long des routes d’un pays
Que je ne connaissais même pas
Je m'égarais et j’étais certain
Qu’à chaque fois je te retrouverai

Comme la nuit durant laquelle
Tu m’as dit je veux m’en aller
J’ai claqué la porte
Maintenant stop et ainsi soit-il
Un instant après tu t’étais perdue
Et le long des routes je te cherchais déjà

Il n’y a pas d’endroit où
Notre amour fou puisse cesser

Dans quelle partie du monde
Pourrions-nous nous quitter
Pour aller loin
Sans ne jamais plus revenir

J’ai laissé tes mains
Pour oublier le demain
Et j'ai perdu tes yeux
Alors que déjà tu me manquais

Comme quand j’avais envie
De te rencontrer même par erreur
Le long des routes d’un pays
Que je ne connaissais même pas
Je m’égarais et j’étais certain
Qu’à chaque fois je te retrouverai

Comme la nuit durant laquelle
Tu m’as dit je veux m’en aller
J’ai fermé les yeux
La tête baissée et ainsi soit-il
L’instant d’après tu t’égarais
Et le long des routes je te cherchais déjà

Il n’y a pas d’endroit où
Notre amour fou puisse cesser
Puis il n’y a pas d’endroit pour l’ombre
Là où le soleil tappe fort

Nous ne sommes que deux satellites
Qui se croiront libres
Sur cette orbite on tourne
Sans jamais en sortir

Comme la nuit durant laquelle
Tu m’as dit je veux m’en aller
J’ai claqué la porte
Maintenant ça suffit et ainsi soit-il
L’instant d’après tu t’égarais
Et le long des routes je te cherchais déjà

Il n’y a pas d’endroit où
Notre amour fou puisse cesser
Puis il n’y a pas d’endroit pour l’ombre
Là où le soleil tappe fort
Nous ne sommes deux satellites
Qui se croiront libres
Sur cette orbite on tourne
Sans jamais en sortir
En sortir





PAROLE IN CIRCOLO - PAROLES EN CIRCULATION


Je crois que chacun a sa façon pour aller bien
En ce monde qui a intoxiqué nos âmes
Et tu dois y croire pour cultiver un rêve
Sur cette terre affreusement aride
Je l’ai vue tu sais, la vie des prétentieux
Avec leurs doses d’avidité et snobisme
Pour les combattre je te jure qu’il en faut peu
Tu dois les arrêter avec un peu de gentillesse
Une alluvion m’a forgé le caractère
Mais le sourire des miens m’a fait grandir
Si quelques fois j’ai perdu la tête
L’amour m’a changé l’existence
Combien de choses que tu perds en un instant fais-tu
Combien d’amis qui répondent à ton appel as-tu
Combien d’erreurs fais-tu avant que tu n’admettes avoir tort
Combien de gestes fais-tu pour changer le monde en mieux

Libre, libre, libre
Je me sens libre
Je chante tout ce qui m’a donné un frisson
Et je hais, et je t’aime
Et puis j’aime et te hais
Tant que je te sens dans l’âme, il n’y a pas de danger
On dit que l’optique est autre si tu restes en équilibre
On dit que plus ça se complique, plus le fait est cyclique
On dit…on dit…on dit…
Paroles en circulation
Paroles en circulation

Je crois que chacun ait une route à parcourir
Mais il se peut qu’il n’y ait pas d’arrivée
Et combien de pieds se croiseront en allant
Mais qu’une paire aura ton même chemin
Je connais des gens qui sont encore en voyage
Et qui ne se sont jamais demandés au fond quel est le but
Peut-être qu’au fond je suis un peu un roi mage
Et je cherche aussi une étoile du berger dans le ciel
Une passion m’a changé dans la tête
Mais je suis un rêveur avec les pieds au sol
J’essaie de tirer une expérience de chaque histoire
Et de sourire vainquant la tristesse
Combien de choses que tu perds en un instant fais-tu
Combien d’amis qui répondent à ton appel as-tu
Combien d’erreurs fais-tu avant que tu n’admettes avoir tort
Combien de gestes fais-tu pour changer le monde en mieux

Libre, libre, libre
Je me sens libre
Je chante tout ce qui m’a donné un frisson
Et je hais, et je t’aime
Et puis j’aime et te hais
Tant que je te sens dans l’âme, il n’y a pas de danger
On dit que l’optique est autre si tu restes en équilibre
On dit que plus ça se complique, plus le fait est cyclique
On dit…on dit…on dit…
Paroles en circulation
Paroles en circulation

Libre, libre, libre
Je me sens libre
Je chante tout ce qui m’a donné un frisson
Et je hais, et je t’aime
Et puis j’aime et te hais
Tant que je te sens dans l’âme, il n’y a pas de danger
On dit que l’optique est autre si tu restes en équilibre
On dit que plus ça se complique, plus le fait est cyclique
On dit…on dit…on dit…
Paroles en circulation
Paroles en circulation

Libre, libre, libre
Je me sens libre
Je chante tout ce qui m’a donné un frisson
Et je hais, et je t’aime
Et puis j’aime et te hais
Tant que je te sens dans l’âme, il n’y a pas de danger
On dit que l’optique est autre si tu restes en équilibre
On dit que plus ça se complique, plus le fait est cyclique
On dit…on dit…on dit…
Paroles en circulation
Paroles en circulation

« Et combien de pieds se croiseront en allant »
Chapitre II




TI HO VOLUTO BENE VERAMENTE-JE T'AI VRAIMENT AIMÉ

 
Ainsi je suis parti pour un long voyage
Loin des erreurs et des fautes que j'ai commises
J'ai visité des lieux pour ne plus avoir à te revoir
Et plus je m'éloignais, plus je sentais que j'allais bien
Et il neigeait beaucoup mais moi je marchais
Parfois j'ai allumé un feu à cause du froid et je pensais à toi
Rêvant les yeux ouverts sur le pont d'un ferry
Je croyais voir ton reflet dans la mer
Les lumières du port semblaient lointaines
Et je me sentais heureux d'amarrer
Et mon visage changeait, ma barbe poussait
Des jours entiers passés sans dire un mot
Et combien j'aurais voulu que dans ce moment-là
Que tu y sois
Parce que je t'aime vraiment
Et il n'existe aucun lieu où tu ne reviennes pas dans mes pensées
Et j'aurais voulu t'avoir vraiment
Et ne pas m'entendre dire que je ne peux rien y faire
J'aurais trouvé beaucoup plus de réponses
Si je t'avais demandé, mais ça ne fait rien
Je ne peux pas le faire maintenant que tu es si lointaine
J'aurais envie de te dire que le voyage change un homme
Que le point de départ semble désormais si lointain
Le but n'est pas un lieu mais c'est ce que nous ressentons
Et nous ne savons ni où ni quand nous y arriverons
Des jours entiers passés sans dire un mot
Je croyais que tu étais vraiment très loin
Si nous savions avant de partir
Que le sens du voyage c'est la finalité, et l'appel
Parce que je t'aime vraiment
Et il n'existe pas un lieu où tu ne reviennes pas dans mes pensées
Et j'aurais voulu t'avoir vraiment
Et ne pas m'entendre dire que je ne peux rien y faire
J'aurais trouvé beaucoup plus de réponses
Si je t'avais demandé, mais ça ne fait rien
Je ne peux pas le faire maintenant que tu es si lointaine
Je ne peux pas le faire maintenant





IO TI ASPETTO- JE T'ATTENDS


Je confierai
Mes paroles à la mer du temps
Afin qu’elle les consume un peu
Peut-être que je tomberai
Mais toujours et encore
Je me relèverai
Toi qui ne sais
Plus rien de nous
Toi qui n’a jamais compris
Que je suis là
Depuis toujours je te sens proche
Même maintenant que tu n’es pas là
Toi qui n’a plus rien de nous
Toi qui me donnes de l’absence et ne sais pas
Que les yeux s’habituent à tout
Et les pieds s’élèvent en vol
Je t’attends et entre-temps je vis
Tant que le coeur habite seul
Après tout ce ciel n’est pas léger
Je confierai
Ces paroles à un livre déjà écrit
Qu’ensuite je relirai
Je vis ainsi
Avec les rêves pliés dans la valise
Mêlés aux costumes de scène
Toi qui n’a plus rien de nous
Toi qui me donnes de l’absence et ne sais pas
Que les yeux s’habituent à tout
Et les pieds s’élèvent en vol
Je t’attends et entre-temps je vis
Tant que le coeur habite seul
Après tout ce ciel n’est pas léger
Des routes qui s’unissent vraiment
Peuvent ensuite devenir un fil
Sans toi je suis ce que j’étais
Je suis juste sous un déluge d’étoiles
A chacune un nouveau nom je donnerai
J’essaie de trouver mon meilleur sourire
Tu sais que je suis là déjà depuis un moment
Je t’attends et entre-temps je vis
Tant que le coeur habite seul
Après tout ce ciel n’est pas léger
Des routes qui s’unissent vraiment
Peuvent ensuite devenir un fil
Sans toi je suis ce que j’étais
Je t’attends et entre-temps je vis
Tant que le coeur n’est plus seul
Ce ciel est si léger





ESSERI UMANI - ÊTRES HUMAINS





Aujourd’hui les gens te jugent
Pour l’image que tu as
Ils voient uniquement les masques
Ils ne savent même pas qui tu es
Tu dois te montrer invincible
Collectionner des trophées
Mais quand tu pleures en silence,
Tu découvres vraiment qui tu es
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Qui ont le courage
Courage d’être humains
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Qui ont le courage
Courage d’être humains
Prends ma main et relève-toi
Tu peux avoir confiance en moi
Je suis quelqu’un quelconque
Un parmi tant d'autres
Semblable à toi
Quelle splendeur tu es
Dans ta fragilité
Et je te rappelle que nous ne sommes pas seuls
A combattre cette réalité
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Qui ont le courage
Courage d’être humains
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Qui ont le courage
Courage d’être humains
L’amour, amour, amour a vaincu, vainc et vaincra
L’amour, amour, amour a vaincu, vainc et vaincra
L’amour, amour, amour a vaincu, vainc et vaincra
L’amour, amour, amour a vaincu, vainc et vaincra
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Qui ont le courage
Courage d’être humains
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Je crois en les êtres humains
Qui ont le courage
Courage d’être humains
Êtres humains
Êtres humains




GUERRIERO - GUERRIER



Je lève cette épée Haut vers le ciel
Je jure que je serai une roche contre le feu et le gel
Seul sur la cime
J'attendrai les bandits
Ils arriveront nombreux
Et traverseront les mers
Au-delà de ces murs
Je trouverai la joie
Ou peut-être ma fin
Qu'importe, ça sera la gloire
Et je ne lutterai jamais pour une compensation
Je lutte pour l'amour
Je lutte pour ça
 Je suis un guerrier
Je veille la nuit
 Je te défendrai des cauchemars et des tristesses
Je te protégerai des pièges et médisances 
Et t'enlacerai pour te donner toujours de la force
Je te donnerai des certitudes contre les peurs
Afin de voir le monde au-delà de ces sommets
Ne crains rien, je serai à tes côtés
Avec mon manteau, j'essuierai tes pleurs
Et mon grand amourAmour qui crois en moi
Nous les vaincrons tous et demeurerons debout
Et je resterai à tes côtés tant que tu le voudras
Je te défendrai contre tout, ne crains jamais
Et mon grand amourAmour qui crois en moi
Nous les vaincrons tous et demeurerons debout
Et je resterai à tes côtés tant que tu le voudras
Je te défendrai contre tout, ne crains jamais
Ne crains pas le dragon, j'arrêterai son feu
Rien ne peut t'atteindre derrière ce bouclier
Je lutterai avec force contre tout le mal
Et quand je faillirai, ne désespère pas
Pour toi je me relèverai 
Je suis un guerrier et je trouverai les  forces
Le long de ton cheminJe serai à tes côtés 
Je te protégerai contre les tempêtes
 Et te tiendrai par la main
Pour toujours te réchauffer 
Nous traverserons ce règne ensemble
Et j'attendrai avec toi la fin de l'hiver
De la nuit au jour
De l'Occident à l'Orient
Je serai avec toiJe serai ton guerrier
Et mon grand amourAmour qui crois en moi
Nous les vaincrons tous et demeurerons debout
Et je resterai à tes côtés tant que tu le voudras
Je te défendrai contre tout, ne crains jamais
Et mon grand amourAmour qui crois en moi
Nous les vaincrons tous et demeurerons debout
Et je resterai à tes côtés tant que tu le voudras
Je te défendrai contre tout, ne crains jamais
Il y aura des lueurs allumées d'espoir
Et je t'enlacerai pour te donner toujours de la force
Je jure que je serai la roche contre le feu et le gel 
Je veille sur toi
Je suis ton guerrier



LA VALLE DEI RE - LA VALLÉE DES ROIS



Dans cette vallée, il y a déjà
Un roi qui chante et sa reine
Trahi par sa propre moitié
Ce qu’il reste n’est pas la vie
Sors de ma propriété!
Et cette fois je ne veux pas d’excuses
Sors de ma ville!
Tu verras disparaître l’or de la couronne
Tomber, rouler jusqu’aux murs
Et alors tu me demanderas si
tu es hors de la vallée des rois
Et peu m’importe si
Tu es hors de la vallée des rois
Et peu m’importe si
Tu n’es pas là
Tu n’es pas là
J’ai dit sors de ma propriété!
Et cette fois je ne veux pas d’excuses
Sors de ma ville!
Tu verras disparaître l’or de la couronne
Tomber, rouler jusqu’aux murs
Et alors tu me demanderas si
Tu es hors de la vallée des rois
Et peu m’importe si
Tu es hors de la vallée des rois
Et peu m’importe si
Tu n’es pas là
Petites paroles qui n’ont plus d’importance
Et les mêmes pensées qui me remplissent la chambre
Les mêmes mensonges qui me clouent la tête
Je demande pardon
Je suis encore un roi
Tu es hors de la vallée des rois
Et peu m’importe si
Tu es hors de la vallée des rois
Tu es hors de la vallée des rois




INCOMPARABLE - INEGALABLE


Je suis désolé mais aujourd’hui
Aujourd’hui je sais qu’avant de douter il faut risquer
Et je sors du tiroir 
Les larmes cachées d’un héros
Je suis de retour
Tu vois, ce qui ne tue pas te fortifie
Et dans mon silence
J’écoute la raison de mes erreurs
Pour affronter ce qui nous fait sentir la douleur à travers la peau
Même si le monde tombe en morceaux
Je maintiens un rêve intact, vivant et fragile
Qui n’appartient qu’à toi
Toi qui as toujours été pour moi inégalable
Ainsi le soleil s’éteint
Et l’ultime espoir des hommes
Nous laissera un avril
Pour brouiller les saisons
Je ne veux pas une âme de papier
Ni vénérer la stupidité
Même si le monde tombe en morceaux
Je continue à avoir un rêve sauf, nouveau et
fragile
Qui n’appartient qu’à toi
Même si le monde s’écroule et le miracle est plus difficile
Aujourd’hui nous nous sentons plus fragiles
Retournant à notre passé
Tu as toujours été pour moi inégalable
Et l’amour ne suit pas la logique
C’est la vie qui ne s’arrête pas
Même si le monde tombe en morceaux
Je continue à avoir un rêve sauf, nouveau et fragile
Qui n’appartient qu’à toi
Même si le monde s’écroule
Et le miracle est plus difficile
Aujourd’hui nous nous sentons plus fragiles
Retournant à notre passé
Tu as toujours été pour moi inégalable



NON ME NE ACCORGO - JE NE M'EN APERÇOIS PAS


Sais-tu que la musique est douleur ?
Sais-tu que la musique est bruit ?
Tu sais quoi ? Je vais bien.
Tu sais quoi ? Je vais mal.
Tu ne me demanderas pas si la permission
est accordée
Je laisse au temps les promesses
Je te laisse tes certitudes
La guitare sur le lit
Les vers que tu n'as jamais écrits
Je ne te demanderai pas la permission,
Je préfère me brûler moi-même
Plutôt que de te seconder maintenant
Où es-tu ?
Dans quelle partie du monde ?
Ou bien tu es encore là
Et je ne m'en aperçois pas
Tu trouveras l'équilibre que je cherche
Ou alors tu le découvriras dans chacun des doutes que tu es
Je ne voudrais pas, je ne voudrais pas,
Mais quelle hâte as-tu
De comprendre ce que nous sommes ?
Il ne te reste que le bruit,
Moi qui ne sais pas lui donner un nom.
Et ton cœur glissant,
Il ne me reste qu'à pouvoir y patiner, y patiner
Toi dans un angle, seule
Et moi qui ne te reconnais pas
Où es-tu ?
Dans quelle partie du monde ?
Ou bien es-tu encore là
Et je ne m'en aperçois pas
Tu trouveras l'équilibre que je cherche
Ou alors tu le découvriras dans chacun des doutes que tu es
Je ne voudrais pas, je ne voudrais pas,
Mais quelle hâte as-tu
De comprendre ce que nous sommes ?
Ou bien tu es encore ici et je ne m'en aperçois pas
Tu inventeras l'équilibre que je cherche
Ou bien tu le trouveras dans chacun des doutes que tu es
Je ne voudrais pas, je ne voudrais pas,
Mais quelle hâte as-tu
Tu sais déjà ce que nous sommes .




NON PASSERAI - TU NE PASSERAS PAS


À ce croisement 
Dis-moi où va-t-on
Avec un pas de plus
Toi qui peut-être un peu
As déjà choisi
De ne plus m'aimer
C'est comme des tableaux suspendus
Des leviers sans poids
Qui ne vivent plus
Comme quand il y avait une vie entière
Deux qui s'aiment
Et je monte encore
Parce que c'est là que tu étais
Mais maintenant j'ai besoin de courage
Pour regardez en bas
Et il n'y a rien qui résiste à mon cœur
Quand il insiste
Parce que je sais que
Tu ne passeras jamais
Que ça ne passera pas
(Ça ne passera pas)
Tu ne me passeras pas
(Ça ne passera pas)
Ok alors maintenant je l'admets
Je n'avais que toi
Comment vais-je vivre maintenant
Seul sans toi
Et sans tes sourires
Et tous les jours passés
Aujourd'hui qu'il n'en est plus rien
Et c'est une porte fermée
Et plus aucune excuse à partager
Et je monte encore
Parce que c'est là que tu étais
Mais maintenant j'ai besoin de courage
Pour regarder en bas
Et il n y'a rien qui resiste à mon cœur
Quand il insiste
Parce que je sais que
Tu ne passeras jamais
Que ça ne passera pas
(Ça ne passera pas)
Tu ne me passeras pas
(Ça ne passera pas)
Et combien d'amour il manquera
Et trop de bruit en un jour qui ne va pas
À chaque endroit comprendre
Que ça ne passera pas
Et je monte encore
Parce que c'est là que tu étais
Mais maintenant j'ai besoin de courage
Pour regardez en bas
Et il n' y a rien qui résiste à mon cœur
Quand il insiste
Parce que je sais que
Tu ne passeras jamais
Que ça ne passera pas
(Ça ne passera pas)
Tu ne me passeras pas
(Ça ne passera pas)


PRONTO A CORRERE - PRÊT À COURIR


Avec toi j'étais immobile
Aujourd'hui je te verrai disparaître d'un coup
Au mileu de la foule tu t'en iras
J'en ai marre des excuses
Je suis fatigué de tes problèmes
Tu as dis que tu ne veux plus marcher à mes côtés
A mes côtés
Maintenant cette maison me semble plus grande
J'illumine chaque angle
Je peins l'ennui, je revêts la chambre
De ce que désormais je serai
Tu ne m'arrêteras pas
Ni maintenant, ni jamais
Parce que trop de fois je t'ai choisi
Je ne suis pas immobile
Merci de m'avoir fait mal
Je ne l'oublierai pas
Merci, je repars seul
A contre-vent
Je recommencerai
Et j'erre dans le centre-ville et je fais des courses
Je ne me sens pas fragile
Cent grammes de soleil
L'amour ne sert à rien
Si ensuite il devient cendres
Tu ne me prendras pas
Ni maintenant, ni jamais
Parce que trop de fois je t'ai choisi
M'oubliant
Merci de m'avoir fait mal
Je ne l'oublierai pas
Merci, je repars seul
A contre-vent
Je recommencerai
Je serai prêt à courir
Et toi à l'arrêt, immobile
Merci de m'avoir fait mal
Je ne l'oublierai pas
Je sens dans les veines
La vie qui bouge
Je recommencerai
Je serai prêt à courir
Pour moi


L'ESSENZIALE - L'ESSENTIEL


Les héros soutiennent 
Si le jeux devient difficile
Il faut le jouer
Béats ceux
Qui confondent les offenses avec le bien
Cela nous arrive aussi
De faire la guerre pour aspirer ensuite à la paix
Et dans mon silence
J'annule chacune de tes douleurs
Pour apprécier ce que je n'ai su choisir
Alors que le monde tombe en pièces
Je compose de nouveaux espaces et désirs
Qui t'appartiennent aussi
Car depuis toujours tu es
L'essentiel
Et je n'accepterai pas
Une autre erreur d'évaluation
L'amour est capable de se cacher
Derrière d'aimables paroles
Que j'ai prononcé
Avant qu'elles ne soient vides et stupides
Alors que le monde tombe en pièces
Je compose de nouveaux espaces et désirs
Qui t'appartiennent aussi
Alors que le monde tombe en pièces
Je m'éloigne des excès et des mauvaises habitudes
Et je reviendrai à mes origines
Et je reviens à toi
Car tu es pour moi
L'essentiel
L'amour ne suit pas les logiques
Il t'ôte le souffle et la soif
Alors que le monde tombe en pièces
Je compose de nouveaux espaces et désirs
Qui t'appartiennent aussi
Alors que le monde tombe en pièces
Je m'éloigne des excès et des mauvaises habitudes
Et je reviendrai à mes origines
Et je reviens à toi
Car tu es pour moi
L'essentiel




DALL'INFERNO - DEPUIS L'ENFER


Je me cacherai.
Tu dors déjà et tu ne sais pas
Quel masque j'aurai .
Nuit de cauchemar.
Ici dans l'ombre
Je t'espionne , je regarde ce que tu fais.
Moi qui vis mon tourment,
Comme un ange en enfer.
Tu es
Lumière dans mon ciel sombre,
Rouge couché de soleil
Qui incendie le noir.
Tu es
Eau qui coule dans le temps,
Tu es l'invisible mal au cœur
Que je sens.
Je suis les ordres
Que les dieux m'ont donnés
Et je ne m'arrêterai pas.
Moi qui vis mon tourment,
Comme un ange en enfer.



TANTO IL RESTO CAMBIA - LE RESTE CHANGE MALGRÉ TOUT



Dehors il fait presque jour
Je pense à toi
Vide désespéré en moi

Rien n'est jamais parfait
Rien n'est comme on veut
Nous aussi sommes seuls maintenant
Je ne sais pas qui m'aidera à t'oublier
Quand je m'en irai d'ici
Combien j'aurai mal alors que tu seras d'un autre
Je le sais et c'est juste ainsi
Si ça changera,
Pour toi je naîtrai encore
Pour le temps qu'il reste je serai la cure
Rien ne sera plus comme toi
Et l'hiver viendra
La neige tombera
Le silence t'effacera
Je ne viendrai pas te chercher
Je t'oublierai
Il faudra du temps et je guérirai
Tout s'arrête à toi
Le reste change malgré tout
Je vivrai mais je ne vivrai jamais
Mille fois je découvrirai que je ne tombe pas amoureux
Ça aussi tu le sais
Si ça changera,
Pour toi je naîtrai encore
Pour le temps qu'il reste je serai la cure
Rien ne sera plus comme toi
Si ça changera
Tu reste l'univers
Maintenant je compterai jusqu'à cent
Lentement je me retourne
Il n'y a plus de retour
Je ne sais pas parler, mais j'essaierais
Cette fois peut-être que je le ferais


SOLO - SEUL


Parce que
Le rouge était pour moi l'inatteignable
Qui toujours me trompa

Je reste là,
Le cœur lent de diable fragile.
Ainsi,
Le soleil attend que je baisse ma tête
Et que le toréador me touche.
Ainsi,
L'attente sur moi, silence immobile.
Et maintenant je suis seul,
Parce que d'ici je ne sortirai pas et je ne reviendrai pas.
Je glisserai, je m'élèverai,
Je chercherai des ailes.
Plus fort que le vent, que le mal qui est là,
Je courrai dans l'arène et resterai là-bas.
Ensuite mes yeux se mouillèrent.
Sueur et larmes,
Le coeur s'arrêta.
Six heures,
La foule n'est plus là,
Et d'autres comme moi verront çe soleil.
Je reste là l'azur accordera l'honneur inutile.
Plus seul dans le vent du mal qui est là,
Je courrai dans l'arène et resterai là-bas.
Je glisserai je mourrai
Je chercherai des ailes.
Plus fort que le vent du mal qui est là,
Je courrai dans l'arène et resterai là-bas.



IN UN GIORNO QUALUNQUE - EN UN JOUR QUELCONQUE


Tu vois
On reste debout
Même si tu n'y crois pas
Dis-moi
Que veux-tu savoir
Que veux-tu de cet amour
Même si je ne respire pas
Et que je ne me vois plus
En un jour quelconque
Où tu n'es pas là
Même si j'attends le jour
Celui que je veux
Où chacun de tes pas
Se mêle au mien
Peut-être
Qu'il faut un peu de temps
Je crois, j'espère, je pense et sens
Je veux être important pour toi
Et non pour les gens
Même si je ne respire pas
Et que je ne me vois plus
En un jour quelconque
Où tu n'es pas là
Même si j'attends le jour
Celui que je veux
Où chacun de tes pas
Se mêle au mien
Rien à dire
Rien à faire
Peut-être qu'il y a un temps pour réessayer
Parce que tu seras toujours mon seul destin
Je ne peux que t'aimer
Sans jamais aucun frein
Même si je ne respire pas
Et que je ne me vois plus
En un jour quelconque
Où tu n'es pas là



STANCO - FATIGUÉ


Comment peux-tu m'arrêter
Et que peux-tu jamais me dire de plus ?
Les jambes s'en vont d'ici
De toi
Que peux-tu jamais me dire
Pour que je revienne sur mes pas
Revenir à ce que tu n'es pas
N'es pas n'es pas
Que tu n'es pas
Deeper Inside
I wanna kiss
I wanna kiss you
E puis je ne parle pas que pour moi
Le soleil est éteint aussi pour toi
Ne nie pas, nie pas, nie pas
Ne nie plus
Et ne reste pas là à me prier
Deeper inside
I wanna kiss
I wanna kiss you
Deeper inside
I wanna kiss
I wanna kiss you
Parce que desormais je suis fatigué
Éteint
Fini
Et toi tu sais mentir
Toi
Qui ne veut pas comprendre
Et ne pas dire
Et Faire
Et laisser aller ainsi
Tu ne devras pas me comprendre
Du moins n'essaie plus jamais
Penser si c'est toi qui as raison
De nous deux
Nous deux
Nous deux de nous deux
Deeper inside
I wanna kiss
I wanna kiss you
Deeper inside
I wanna kiss
I wanna kiss you
Parce que désormais je suis fatigué
Éteint
Fini
Et toi tu sais mentir
Toi
Qui ne veut pas comprendre
Et ne pas dire
Et Faire
Et laisser aller ainsi
Stanco
Éteint
Fini
Et toi tu sais mentir
Toi
Qui ne veut pas comprendre
Et ne pas dire
Et Faire
Et laisser aller ainsi
Deeper inside
I wanna kiss
I wanna kiss you
Deeper inside
I wanna kiss
I wanna kiss you



CREDIMI ANCORA - CROIS-MOI ENCORE


Je suis un roi fou
Je change souvent de règles 
Je ne perds jamais
Noir puis blanc
Je bouge lumières et ténèbres pour gagner
Froid dans le feu
Je n'ai pas peur
Jure ne jamais en avoir
Maintenant
Crois-moi encore
Prends ta respiration
Laisse-toi aller
Donne-toi une poussée pour sauter
Maintenant
Tu as mes mains
Serre-moi fort
Ne regarde pas en arrière
Je ne te laisserai pas
(Peut-être que oui...peut-être que non...)
Je me transformerai
Je serai loup et hirondelle pour tes yeux
Je t'embrouillerai
Je serai fort et faible
Et tu m'aimeras
Reste auprès de moi là dans mon labyrinthe
Maintenant
Crois-moi encore
Change le destin
Ne te retourne pas
Si tu me veux
Viens et ne pense pas
Maintenant
Tu as mes mains
Tiens-les encore
Maintenant tu peux avoir confiance
Je ne te perdrai pas
Maintenant
Tu as mes mains
Tiens-les encore
Maintenant tu peux avoir confiance
Je ne te perdrai pas
(Peut-être que oui...peut-être que non...
Peut-être que oui...peut-être que non...)
Prends ta respiration
Laisse-toi aller
Donne-toi la poussée pour sauter
Maintenant
Tu as mes mains
Serre-moi fort
Ne regarde pas en arrière
Je ne te laisserai pas

Nessun commento:

Posta un commento